Le Cours du Pont de Pierre accueille un pourcentage d’enfants adoptés largement supérieur à la moyenne des écoles « académiques ». Nous ne sommes pas loin de compte 40% de ces enfants parmi nos élèves. Est-ce un hasard ? Difficile de le penser.

 

Durant les dix années de cours particuliers à domicile que j’ai pu donner avant d’arriver au Cours du Pont de Pierre, j’ai suivi de tels élèves à de nombreuses reprises. C’est à la suite d’une expérience réussie avec une famille qui participait activement à l’association Enfance & Famille d’adoption Paris que d’autres familles ont sollicité mes services. J’ai, à cette occasion, appris à mieux connaître par l’observation et l’interaction les problématiques très particulières qui concernent ces élèves un peu différents et tellement attachants.

Ces enfants, ces adolescents n’ont jamais manqué d’attention et d’amour. C’est toujours un geste du cœur qui amène une famille à les accueillir. Et bien souvent, on leur donne encore plus qu’aux autres. Comme s’il fallait soigner une blessure originelle. C’est qu’il y a bien toujours, même lorsque l’adoption est survenue au plus jeune âge, une blessure qui amène des questionnements conscients ou inconscients chez celui qui est accueilli dans une famille différente de sa famille biologique.

Dans son livre, « La normalité adoptive », Johanne Lemieux, travailleuse sociale canadienne, rend compte d’une longue expérience acquise au contact des familles adoptives. Elle trace un portrait tout particulier de l’enfant adopté. Ces traits, même s’ils ne sont pas toujours présents tous ensembles, sont très largement partagés : abandonite aiguë, émotions en montagnes russes, attachement excessif mais aussi difficultés scolaires.

L’auteur n’a de cesse de nous rappeler que ces traits de personnalité qui peuvent nous désarçonner sont constitutifs de l’histoire de ces êtres. C’est leur normalité. Plutôt que de les combattre, il faut apprendre à les désamorcer, à les contourner et parfois à faire avec. A ce titre, il lui est arrivé de former avec succès des forces de police canadiennes à des réponses mesurées et adaptées aux crises particulières d’adolescents adoptés. Bien souvent, le passage en force entretient la crise plutôt qu’elle ne la calme.

J’ai moi-même pu constater à quel point les observations de Johanne Lemieux collaient à mon expérience. Quoi de plus déstabilisant, par exemple, que d’enseigner, en mathématiques, la logique de l’appartenance à un ensemble à un élève pour qui cette notion pose un problème ontologique ? Combien peut-il être difficile de mobiliser la mémoire à long terme quand on a refoulé des souvenirs difficiles ?

C’est par la douceur, la répétition et la dédramatisation qu’il devient possible d’amener l’élève à trouver sa place dans un système éducatif qui n’est pas toujours conçu pour lui. L’appel à un précepteur qui dispose de ce temps d’attention fait alors entièrement sens et s’inscrit pleinement dans les missions du Cours du Pont de Pierre.

Matthieu Evrard

Besoin de renseignements complémentaires sur le Cours du Pont de Pierre ?

D’autres articles pourraient vous intéresser

Pourquoi j’ai rejoint le CPP ?

Pourquoi j’ai rejoint le CPP ?

Une école différente qui rassureJe sais pas par où commencer. C’est dur d’écrire comme ça. De quoi parler ? De base, je voulais dire pourquoi j’étais venu au CPP, en quoi j’ai changé. Je voulais aussi dire que j’avais peur de partir l’année prochaine.Mes problèmes à...

lire plus
Le Cours du Pont de Pierre, vu par Héloïse

Le Cours du Pont de Pierre, vu par Héloïse

Comment c'était avant le Cours du Pont de Pierre ?Au milieu de ma classe, entre 37 élèves dont 8 qui dorment, 20 qui parlent et 4 qui écoutent le cours marginal de la prof de français, je réfléchis. En fait non, je n’ai pas eu le temps, je me suis fait sortir avant....

lire plus
la liberté et l’école

la liberté et l’école

La liberté et le début de ma déscolarisationJ'allais en cours, j’avais des mauvaises notes. Du coup, mes parents m’interdisaient de sortie. Et du coup, je ne pouvais pas voir mes potes. Puis, à un moment, je me suis rendu compte que si tu prenais les libertés par...

lire plus
Les ateliers Philo au Cours du Pont de Pierre

Les ateliers Philo au Cours du Pont de Pierre

Chaque semaine, tous les élèves du CPP suivent des ateliers philosophie, qu’ils soient au collège ou au lycée. Le but de cette démarche est de les amener à se poser des questions et à trouver des éléments de réponse, mais pas des réponses formatées. Les philosophes...

lire plus
Magister dixit « Le maître l’a dit »

Magister dixit « Le maître l’a dit »

Je tiens à démarrer mon discours avec cette citation ; argument suprême des docteurs médiévaux quand ils se référaient à Aristote, ce principe n’a cessé d’exister au fil des siècles. Selon eux il avait tout dit, sur à peu près tout, il ne pouvait qu’avoir le dernier...

lire plus
Le Cours du Pont de Pierre ou l’enseignement retrouvé

Le Cours du Pont de Pierre ou l’enseignement retrouvé

Enseigner a toujours été pour moi, en première et en dernière instance, synonyme de transmission. Je n’ai jamais pu supporter l’idée que tout ce que l’on m’a appris, donné même, meure en moi sans que j’aie pu, à mon tour, passer le flambeau. Il ne s’agit pas seulement...

lire plus
Annulation des épreuves du bac, et le hors contrat ?

Annulation des épreuves du bac, et le hors contrat ?

3 avril 2020 -11h : Passage du bac pour les Candidats Libres et les élèves du Hors Contrat : Le Ministre a dû se tromper ! En cette période inédite du confinement, père d’une élève en classe de Terminale et Directeur d’un établissement...

lire plus
Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, quoique ?

Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, quoique ?

Cette devise, nous l’apprenons souvent à nos dépens. Les crises financières régulières nous la rappellent, comme si nous n’apprenions pas de nos erreurs. Mais nous nous sommes bien gardés de la rappeler à nos élèves du primaire qui ont entrepris de créer la plus haute...

lire plus
Une belle soirée au théâtre avec 12 hommes en colère

Une belle soirée au théâtre avec 12 hommes en colère

Pour cette deuxième sortie théâtre cette année, nous avons choisi la pièce 12 hommes en colère, la célèbre pièce de Reginald Rose écrite aux Etats-Unis au milieu du XXème siècle. Les élèves sont bien rentrés dans la pièce et ont compris que le point de vue d’une...

lire plus
Première rentrée pour notre école primaire !

Première rentrée pour notre école primaire !

Nous y avons longuement réfléchi, ouvrons-nous ou non une école primaire, de nombreuses hésitations, des encouragements des parents et puis on y va. En ce mois de septembre 2019, nos élèves de primaire font leur première rentrée dans la joie et la bonne humeur, c’est...

lire plus
Troisième voyage scolaire à Florence et Pise

Troisième voyage scolaire à Florence et Pise

Pour ce troisième voyage scolaire, nous avons choisi l’Italie. Pour ne pas reproduire les heures d’attente à l’aéroport, nous avons pris le train de nuit. Quelle aventure, une première pour nos élèves. Sous une météo de rêve, nous avons visité la ville de Florence. La...

lire plus