Une école alternative

pour un accompagnement individualisé de chaque enfant avec son propre projet pédagogique et son emploi du temps unique.

 

La formule de Préceptorat de notre école alternative nous permet un accompagnement individualisé et sur-mesure, adapté à chaque enfant, à son rythme, à ses intérêts et à ses objectifs. Les supports que nous créons nous permettent d’encadrer cet accompagnement dans un format propre à notre pédagogie.

« Ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement » écrivait Boileau. Or, à force d’attitudes passive dans sa scolarité, l’élève est devenu maître dans l’art d’acquiescer à la question « c’est bon, tu as compris ? » sans que cela ne soit toujours le cas. Nos supports ont pour vocation de le replacer au cœur de sa compréhension, par la reformulation, verbalisée, schématisée. De cette manière nous pouvons analyser les failles de compréhension dans le raisonnement, les difficultés dans la restitution bien en amont du fameux devoir sur table. La force de notre accompagnement se trouve exactement là : nous assurer que l’élève en face de nous a compris et qu’il est à son tour capable d’être le porteur d’une explication auprès d’un autre.

Une école alternative au service de la réussite des élèves

N

Une réunion pédagogique hebdomadaire, formation continue des précepteurs, création permanente de nouveaux supports pédagogiques, un encadrement record (un précepteur pour 3 élèves en moyenne), une personne dédiée à la création de supports. L’innovation pédagogique est encouragée.

N

Un lieu où on souhaite transmettre avant tout le goût de l’effort, l’exigence, des méthodes de travail, développer la curiosité. Avec ces armes en poche, les attendus scolaires suivent, et avec succès.

N

Chaque journée démarre par un temps de revue de presse, ce qui permet à l’enfant de faire un travail de recherche quotidien, de s’intéresser au monde qui l’entoure, de s’exprimer en public et de développer sa curiosité.

N

Travail sur le corps, conscience corporelle, sport.

N

Une école de la vie, tout le monde participe aux tâches de la vie commune.
Relation profs-élèves soignée. Les enseignants sont disponibles car ils ont peu d’élèves à gérer, améliorant ainsi le lien adulte-enfant.

N

Positiver chaque situation, seuls les progrès nous intéressent. Un rapport aux notes adapté à chaque enfant.

N

Faire confiance d’emblée, tout en assurant un contrôle

T

Le préceptorat, au coeur de notre pédagogie

 

Porter haut les couleurs de nos traditions et en moderniser les applications. Voilà toute la mission du préceptorat, de cet accompagnement qui semble de prime abord désuet et qui pourtant, par son individualisation est puissant et productif. L’enfant est sollicité en permanence.

Cette envie pédagogique est difficilement compatible avec la gestion d’un groupe. A fortiori un groupe non homogène, tant en maturité scolaire, émotionnelle qu’en aisance académique. Pour cette raison nous avons pris le parti qu’un Précepteur accompagne à un instant T entre un et cinq élèves, chacun avançant à son rythme sur un sujet déterminé.

Nous avons remarqué que souvent, la légèreté d’élèves plus jeunes peut apaiser les angoisses de ceux qui présentent un examen et inversement, cela permet aux plus jeunes de se projeter dans un possible qui leur semble parfois lointain, voire chimérique.

Les cours de langue sont dispensés en groupe entre 3 et 7 élèves, de niveau homogène.  

 

 

 

 

 

Accompagnement global de l’élève

 

L’élève est accompagné sur le plan académique, mais aussi sur le plan artistique, intellectuel et physique. Nous avons créé un cours de conscience corporelle pour qu’au cours de cette période de forte croissance il puisse s’approprier ce corps en pleine mue. Également chaque semaine il y a un atelier de philosophie, pour l’amener à se poser des questions, à débattre sur des sujets de la vie courante. Un atelier d’expression artistique offre la possibilité de s’exprimer par le dessin ou la peinture.

Avec cette approche multiple et de nombreux échanges entre l’enfant et ses précepteurs, entre les précepteurs eux-mêmes lors de la réunion hebdomadaire ou des échanges informels, et entre les précepteurs et les parents, nous parvenons à avoir une vision globale de l’enfant. Cette vision nous permet de mettre en place tout ce qui peut optimiser ses apprentissages.

L’exemple de l’enfant bloqué par la page blanche face à un exercice de rédaction est classique. Le risque de jugement sur ses motivations facile et parfois cinglant. Avec une vision globale, nous pouvons prendre en compte cette problématique sachant que la motivation n’est pas du tout en cause.

Notre expérience permet de proposer d’autres approches moins conventionnelles mais efficaces pour aider l’enfant à s’exprimer à l’écrit et à l’oral.

Une journée type au Cours du Pont de Pierre

II est 8h45, tous les élèves se regroupent en Salle Pascal pour le seul moment collectif. Un mot de bonjour du Directeur, les annonces du jour et c’est parti pour une vingtaine de minutes de partage d’informations sur l’actualité, qu’elle soit politique, économique ou juridique, en France ou à l’internationale. Il y en a pour tous les goûts, tous les niveaux. C’est un moment où l’art oratoire est mis à l’honneur. Prendre la parole devant ses camarades est un exercice challengeant et ce n’est pas sans fierté que nous les regardons, chaque jour, se lever, se rendre sur l’estrade fictive et « pitcher » leur sujet du jour ! Sans oublier qu’entre temps, non sans un pincement au coeur, chaque élève nous remet son téléphone portable afin de pouvoir vaquer à ses activités journalières sans risque de déconcentration intempestive à coups de flammes sur Snapchat ou de like sur Insta !

Le gong sonne le glas de la revue de presse chaque enfant se rend dans la salle dédiée à son premier temps d’apprentissage. Qui sera en salle Pascal, Don Bosco, Marie Curie, Tolkien, Léonard de Vinci ou Jules Verne, les salles de préceptorat. Une fois installés dans les salles, ils se mettent en route pendant que le précepteur corrige les homeworks, (tâches à effectuer en dehors de temps de cours). Parce qu’une des compétences que nous estimons cruciales dans le monde du travail est l’organisation, nous proposons un format de « carnet de travail » sur lequel les tâches demandées sont fragmentées avec un temps dédié estimé. Prenons l’exemple des livres à lire pour des dates butoir, et ce que nous savons être une réalité triste et douloureuse pour ces auteurs incompris : la veille au soir de la date butoir, un recours discret à Wikipédia, un coup d’oeil rapide au résumé et la perte de ce plaisir de découvrir la langue de Molière. Nous privilégions un temps de lecture chaque soir. Homeworks corrigés, l’élève reprend le cours de son emploi du temps et le précepteur accompagne chaque enfant. Un précepteur gère entre 1 et 5 élèves à un instant T, parfois un peu plus pour les cours de langue.
La matinée se divise en deux temps d’apprentissage, marqués par une pause tant attendue de vingt minutes entre 10h40 et 11h. Elle se termine à 12h30. C’est alors la ruée vers le repas, à la cantine pour certains, préparé avec amour à la maison pour d’autres, acheté dans le quartier pour les derniers.
La reprise est à 14h pour un temps d’apprentissage académique, ou une activité de développement personne ou de connaissance de soi. Pendant ces dernières nous cherchons à favoriser un apprentissage alliant corps et esprit mais également un apprentissage du travail en équipe. Comme types d’activités que vous pouvez retrouver nous pouvons citer la conscience corporelle, l’expression artistique.

Besoin de renseignements complémentaires sur notre école alternative « Cours du Pont de Pierre » ?